Ma première fois pour une première fois

Quoi de mieux que dévierger mon blog avec ma toute première fois?

Ah lalala! Si vous saviez à quel point j’essaie d’effacer cet épisode de ma mémoire, peut-être qu’en le partageant publiquement, elle sortira de ma tête à tout jamais?

Non c’est irréaliste, presque autant que les attentes que j’avais avant cette fois où ma vie sexuelle a changée. J’ai toujours vécu dans un autre monde, où mes réalités n’étaient pas celles des autres, tu comprends? Je vivais sur mon nuage où j’entretenais une pensée magique. La naïveté? Non, c’est plus que ça, et c’est qualifié de désespoir. C’est ça! J’étais désespérée à l’idée de trouver mon prince charmant qui me prouvera à moi même que je peux être aimée.

Cette fois-là, j’avais 16 ans et ça faisait 2 ans que je voulais ne plus être vierge comme les filles cool de mon école, je n’avais  jamais eu de copain et je voulais que quelqu’un le devienne pour me prouver à moi même que je pouvais être aimée.

Dans l’ère des réseaux sociaux, j’ai reçu un pop de mon cellulaire où mon prince charmant fut son apparition dans toute sa grâce avec un grandiose : heyy.  À l’aide de toutes mes pensées magiques et de mon désespoir, je me mis à me laisser prendre par ses fausses grandes paroles qui paraissaient réelles. Je pensais bien l’avoir  trouvé mon prince charmant qui me prouvera à moi même que je peux être aimée… Je l’ai laissé rentrer partout : dans ma tête, dans mon cœur, dans mon sous-sol, et comme si ce n’était pas assez, dans mon vagin! Quand il est entré en moi, sous toutes ces facettes, j’ai fait une chute de 6 étages quand j’ai compris que mes attentes que je confondais avec la réalité n’étaient justement pas réelles. Il faut dire que mes attentes sexuelles étaient dignes d’une scène érotique entre Blair et Chuck dans Gossip Girl, tu vois le genre… J’ai compris que mon prince charmant n’était pas à la recherche de sa princesse, mais à la recherche d’un trou. Le désir, la passion et la tendresse de mon imagination ont été remplacés par la froideur.

Une fois ceci fait, mon prince charmant venu tout droit de son monde virtuel est devenu un inconnu quelques semaines plus tard à la recherche de d’autres trous, moi je suis devenue une jeune fille déviergée et déçue de l’amour… Aujourd’hui, je suis une moins jeune fille déviergée, déçue de l’amour, mais forte.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s